Épave Henry C. Dariaw


Emplacement Brockville
Genre Cargo
Profondeur 55-95 pieds
Longueur 219 pieds
Largeur 35 pieds
Mise à l'eau 1919
Naufrage 21 novembre 1941
Raison Frappé un haut-fond
Perte de vie 1
Chargement -

 

Historique

Construit en France en 1919, l'histoire du Dariaw est bien simple. Voguant dans un intense brouillard, l'épave a frappé un haut-fond qui a laissé un grand trou sur le côté tribord de la proue. Six membres de l'équipage ont sauté à l'eau et ont nagé jusqu'au rivage. Une fois sur la terre ferme les hommes ont fait de l'auto-stop sur la route 2 jusqu'à Brockville où ils ont pu raconter leur histoire à la police. Plusieurs tentatives pour ramener le bateau près du bord ont échoué, notamment par un tracteur qui se trouvait sur la falaise et qui le tirait par des câbles.

Le capitaine du Dariaw était à la barre de ce navire depuis 2 semaines seulement. Le Dariaw a fait une seule victime parmi les 19 membres d'équipage.

Informations techniques

Une fois arrivé sur l'épave, on remarque immédiatement la taille des deux hélices. Le Dariaw est retourné sur lui-même. La majeure partie de la plongée se fait donc sous l'épave, en se promenant dans les trois cales. Il est possible de sortir de l'épave en tout temps par la gauche ou la droite. Les sorties sont toujours visible. La cale près de la proue se trouve dans une soixantaine de pieds. Une corde part des hélices et se rend jusqu'au tiers de l'épave environ. Une fois à l'avant de l'épave, il est possible de revenir sur le dessus de la coque et de se laisser descendre par le courant jusqu'à la corde. À l'avant, il y a un minuscule endroit pour faire une pénétration si on a l'équipement, la formation et l'expérience nécessaire. Un autre endroit aussi où l'on peut faire une pénétration est la salle des machines et la cabine de pilotage.

Conseil

Dû à son emplacement dans le Saint-Laurent, le courant du Dariaw est particulièrement fort à la descente et devient complètement nul une fois sous l'épave. Il est indispensable d'apporter une lampe pour plonger sur cette épave. La noirceur sous la coque est identique à celle d'une plongée de nuit. Il y a toujours beaucoup de poissons dans les cales.

Comme toutes les épaves de l'Ontario, le Dariaw est la propriété de la province de l'Ontario et il est strictement interdit d'y prendre des objets.